grotte_de_trabuc_soldatsLes Cent Mille Soldats et la Grande Muraille de Chine

Les découvreurs les appelèrent les « Cent Mille Soldats ». Le nom est resté.

Ils sont célèbres dans le monde entier, car nul n’a jamais compris comment ces concrétions minuscules ont été formées. Le mystère scientifique est total.

Rien d’équivalent dans aucune autre grotte ne peut y être comparé.

Celui qui a vu les « Cent Mille Soldats » se souviendra toujours de cette armée du silence révélée par les projecteurs dans la nuit éternelle de la caverne.

Pour expliquer ou vérifier scientifiquement ces formations, aucune des hypothèses avancées à ce jour n’est satisfaisante.

Les premiers explorateurs pensaient que c’étaient des stalagmites, mais rien ne tombe de la voûte.

Les érudits et les connaisseurs parlèrent de stalactites inverses, provoquées par une montée des eaux à travers la couche d’argiles des gours. Rappelons les curieuses stalactites inverses de la Macocha, en Tchécoslovaquie . Mais, ici, il n’y a pas de canal central pour alimenter la concrétion en eaux et la présence de l’eau est plus qu’hypothétique, si l’on en croit les sondages effectués.

Les biologistes et les bactériologistes font intervenir des populations de microbes ou de champignons inférieurs, etc… mais les mêmes associations existent sur des kilomètres de galeries dans les grottes, sans pour cela que les gours y soient encombrés de ces concrétions étranges.

Ce qui est sûr et apparaît à l’étude au microscope de la peau de ces concrétions, c’est qu’elles se développent actuellement, ainsi que le prouve la fraîcheur des micro-cristallites de la surface et leur présence sur des margelles de gours récents développés sur le remplissage de la galerie, voire sur de petites pierres tombées plus récemment des plafonds.